Controverse dans le monde culinaire

Publié le 28 juin 2013

La semaine dernière, les médias ont encerclé Paula Deen dans la mesure où elle faisait face à des accusations incriminantes. La star de Food Network a été accusée de racisme et de comportement inapproprié avec son frère et copropriétaire de ses restaurants. L'employée, Lisa Jackson, affirme que le frère de Deen, Earl Hiers, l'a soumise à un «comportement violent, sexiste et raciste» pendant les cinq années où elle a été employée au restaurant. Jackson a également inclus Paula Deen et sa société, affirmant que le chef cuisinier épris de beurre âgé de 66 ans était également coupable d’avoir proféré des insultes raciales que Jackson avait personnellement jugées offensantes.

 

L'attention des médias n'a pas nécessairement été focalisée sur le procès lui-même, ni même sur les actes répréhensibles de Mme Deen, mais plutôt sur la rapidité avec laquelle ses sponsors et ses partenaires commerciaux fuient la diva nationale qui se perd. Le Food Network a annoncé qu’au lieu du récent scandale, il ne renouvellerait pas son contrat. Par la suite, Walmart et Sears, deux des plus gros commanditaires de Paula Deen ont décidé de ne plus commander les produits de la star, acceptant uniquement de vendre les commandes déjà passées. L'empire de Paula Deen s'effondre autour d'elle.

 

Dans la récente déposition qui a été le catalyseur de la frénésie médiatique, Paula Deen admet avoir déjà utilisé «le mot N» et parler d'un service de mariage qu'elle souhaitait, dans lequel l'ensemble du personnel de service était composé d'hommes noirs d'âge moyen en blanc manteaux et cravates. Lorsque cette information a été rendue publique, les reproches de Deen se sont rapidement dissociés de la reine culinaire du sud.

 

Il y a eu un soutien écrasant de la part des fans et un tollé général. Même si personne ne conteste le fait que son utilisation passée d'insultes raciales et son ignorance actuelle de ce qui est offensant dérange et inconvenante, elle peut être traitée durement et peut-être même punie ne correspond pas au crime. Deen a présenté des excuses en larmes dans une vidéo de Youtube, demandant à ses fans et à ses partenaires commerciaux de la pardonner et de l'assurer qu'elle n'était pas raciste et qu'elle n'avait jamais eu l'intention de causer de l'inconfort à une personne.

 

Un certain nombre de célébrités sont venues à la défense de Paula. La révérende Al Sharpton a défendu la vedette en affirmant qu'elle devrait être tenue pour responsable de ce qu'elle a fait, et non du langage qu'elle a utilisé dans son passé, tout comme beaucoup refusent de se plonger dans la question pour se protéger du sujet explosif. Fiumara Apparel valorise tous ses clients et partenaires, quelle que soit leur couleur ou leur croyance, et notre engagement à atteindre l'excellence s'étend à tous. Que pensez-vous de la chute récente de cette reine culinaire?

 

0 commentaire

laissez un commentaire

Tous les commentaires de blog sont vérifiés avant publication

Messages récents